Commande de badge PASE
Page Facebook Page Twitter Page Linked In Page Youtube Instagram page

Le GMI booste son image

Un vent de fraîcheur souffle sur le GMI en ce début d’année. Avec un nouveau logo, une nouvelle identité visuelle et un nouveau site internet, le Groupement, partenaire du salon CPrint, souhaite s’ouvrir davantage au monde de la communication et accompagner les nouveaux talents.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans l’histoire du syndicat qui fêtera ses 95 ans l’an prochain. Il l’a annoncé lors de sa dernière soirée événement, le 29 mars dernier, le Groupement pour les Métiers de l’Imprimerie (GMI) change son identité visuelle avec un nouveau logo, le quatrième depuis sa création en 1924.

 

 

 

 

Dévoilée à l’occasion de sa soirée événement organisée jeudi dernier aux salons Hoche à Paris, cette nouvelle identité visuelle incarne un GMI chevronné et innovant, proche de ses adhérents, ouvert sur ses partenaires et le monde de la communication.

 « Sans perdre de vue les fondamentaux à l’existence de notre groupement, l’objectif est de favoriser et développer les échanges inter-adhérents, nous rapprocher de la demande des dirigeants en apportant des solutions adaptées, tout cela grâce à la mise à disposition d’outils pour faciliter les flux d’informations » a déclaré Christophe Lartigue, le président du groupement.

 

Faire vivre une branche professionnelle

Stéphanie Brusa, directrice générale du groupement a mis l’accent, de son côté, sur le rôle du GMI dans un paysage syndical profondément réformé ces dernières années. Elle a rappelé que lorsqu’il s’agissait de faire vivre une branche professionnelle, d’offrir des services spécialisés de qualité et de proposer un réseau de confiance, le GMI demeure un interlocuteur incontournable.

Fabrice Pennec, secrétaire national a rappelé les partenariats noués avec les autres branches professionnelles : le SIN (syndicat des imprimeurs numériques), le SIPG (Syndicat des fournisseurs pour les industries graphiques) et le SYNAFEL (Syndicat national de l’enseigne et de la signalétique) devenu aujourd’hui E-vision. Il a également invité les sérigraphes et les cartonniers à collaborer avec le GMI rappelant : « Que ce soit du papier, du carton ou tout autre support et je dirai quel que soit le procédé d’impression, nous avons beaucoup plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous éloignent ».

 

Plus de 200 sociétés

Le GMI regroupe aujourd’hui 217 sociétés, concepteurs, graphistes, imprimeurs traditionnels, imprimeurs numériques, graveurs, sérigraphes, signaléticiens, professionnels de la finition, logisticiens… pour un chiffre d’affaires qui oscille entre 150 000 € et 31 000 000 €.

 

 

 

Découvrez l’interview de NASSIB KAZMA, administrateur du GMI, lors du dernier salon CPrint :

 

Nos
Partenaires